BioCrack II

Désintégration électrocinétique

  • Rendement gazeux significativement supérieur des tours de digesteur et des digesteurs
  • Consommation électrique significativement inférieure des pompes et des mélangeurs
  • Coûts énergétiques les plus bas et faibles coûts d'investissement
  • Intégration ultérieure simple et flexible
  • Aucune maintenance régulière, aucune inspection : toujours prêt à l'utilisation

Cliquez sur une icône pour en savoir plus.

Biogaz

Biogaz

BioCrack - Désintégration électrocinétique pour des rendements gazeux supérieurs et une diminution des exigences énergétiques internes des installations de biogaz

La façon la plus facile d'augmenter l'économie d'une installation de biogaz est d'augmenter le rendement de biogaz spécifique, à savoir la quantité de biogaz générée de la biomasse utilisée. La réduction des coûts est une autre approche.
La désintégration électrocinétique avec BioCrack vous aide à atteindre ces deux objectifs. D'une part, le processus de désintégration électrocinétique du BioCrack permet aux bactéries dans les digesteurs d'accéder aux nutriments dans la suspension organique plus facilement. Le traitement stimule l'activité enzymatique et décompose les mottes comme les agrégats ou les colloïdes de matières organiques mortes et de bactéries. De ce fait, les bactéries digestives peuvent accéder mieux et plus facilement aux nutriments. Combinées, ces deux caractéristiques permettent de mieux utiliser la biomasse, ce qui augmente le rendement de biogaz. Simultanément, la viscosité de la suspension organique diminue, ce qui réduit la consommation électrique des pompes et des mélangeurs, et permet au digesteur d'être mieux brassé. Les temps de fonctionnement des mélangeurs peuvent être réduits, ce qui diminue significativement les coûts globaux pour la consommation électrique interne de l'installation de biogaz. Globalement, cela améliore significativement l'efficacité de l'installation de biogaz.
Le système est facile à intégrer et à ajouter ultérieurement aux flux de travail existants.

Vers le monde du biogaz

Eaux usées

Eaux usées

BioCrack - Désintégration électrocinétique pour des rendements gazeux supérieurs et une diminution des coûts d'élimination

L'objectif de toutes les installations de traitement des eaux usées est d'éliminer autant que possible la contamination dans les eaux usées avec les plus bas coûts. Ce sont précisément les forces de la désintégration électrocinétique du BioCrack. Le traitement des boues décompose les agrégats et les colloïdes. De ce fait, les micro-organismes peuvent accéder plus facilement aux nutriments, et une plus grande quantité de contamination est dégradée. Si les boues sont stabilisées en anaérobie dans les tours de digestion, cela peut augmenter la base ou le rendement électrique d'un taux pouvant aller jusqu'à 15 pour cent. Les coûts pour les achats énergétiques tiers sont réduits, tout comme les volumes de couches flottantes et d'affaissement. Simultanément, la viscosité des boues est inférieure après le traitement, ce qui diminue la consommation électrique des pompes et des mélangeurs. Le traitement des eaux usées dans les installations sans digestion des boues peut être aussi optimisé avec la désintégration électrocinétique : le traitement des boues décompose les structures des substances polymériques extracellulaires (SPE), permettant un meilleur drainage des boues. Cela réduit les coûts d'évacuation des boues d'épuration et des exigences en floculants. De plus, la viscosité réduite diminue les exigences énergétiques pour la ventilation. Le système assure des flux de processus stables et est généralement facile à intégrer ou à ajouter ultérieurement au flux de travail existant, par exemple dans la tuyauterie de circulation de la tour de digesteur ou dans le chargeur de la tour de digesteur. En l'absence de digesteur, les boues de reprise peuvent être traitées avant si elles sont alimentées dans la phase d'activation.

Vers le monde des eaux usées

Vogelsang - LEADING IN TECHNOLOGY

Contactez-nous !

Des questions ?
A votre écoute !

+33 (0)4.75.52.74.50

Formumlaire de contact

Caractéristiques

Le carter BioCrack, qui sert aussi d'électrode externe, est en acier inoxydable. Cela rend les modules robustes et résistants à la corrosion – tant à l'intérieur qu'à l'extérieur.
L'électrode à l'intérieur du module BioCrack est protégée par un boîtier en PE en bloc, sans articulation ni connexion. Cela signifie qu'aucun fluide ne peut entrer en contact avec l'électrode et poser problème.
Le logiciel de l'alimentation numérique surveille en continu toutes les valeurs actuelles importantes et les règle automatiquement dans la plage optimale pour le traitement le plus efficace qui soit. En cas de dysfonctionnement, l'unité de contrôle l'enregistre et prend des mesures protectrices.
La conduite d'alimentation à double blindage vers la tête d'électrode est équipée d'un dispositif antitorsion pour éviter que le câble soit endommagé.
Tous les paramètres importants de toutes les électrodes individuelles BioCrack sont testés en usine avant l'utilisation sur le terrain.

Options

En cas d'impossibilité à monter les modules BioCrack au mur, etc., le châssis BioCrack est la solution : jusqu'à six modules BioCrack peuvent être agencés selon une conception compacte sur châssis.

Design et principe de fonctionnement

Un module BioCrack est composé du carter BioCrack, qui fait acte de chambre de traitement et d'électrode externe, et de l'électrode interne au centre du carter. Les pièces de connexion à chaque extrémité maintiennent le tout en position. Les pièces électroniques se trouvent dans la tête de l'électrode interne ; l'énergie est fournie par l'alimentation correspondante. Le fluide s'écoule par la chambre de traitement où un champ à haute tension avec des dizaines de milliers de volts est généré entre l'électrode interne et l'électrode externe en acier inoxydable. À mesure que le fluide s'écoule dans le champ de haute tension, les forces électriques appliquées décomposent les structures floculantes et les grumeaux comme les agrégats et les colloïdes composés de matières organiques mortes et de bactéries. Cela stimule aussi l'activité enzymatique. Ensemble, cela assure que les nutriments soient bien plus faciles d'accès pour les bactéries de digestion, et que le contenu organique puisse être mieux transformé et décomposé. Cela assure un plus grand rendement gazeux et une viscosité réduite du fluide et facilite le drainage des boues.


Les images de modèles sont semblables.


Études de cas BioCrack

Étude de cas - Unité de méthanisation Kotthoff - BioCrack

BioCrack : modernisation d'une unité de méthanisation pour un fonctionnement plus stable et efficace

Problème : intrants très fibreux, rendement du méthaniseur trop faible
Solution : désintégration électrocinétique avec le BioCrack de Vogelsang

Lire l'étude de cas

Étude de cas - Usine de biogaz Hedeper - BioCrack

BioCrack : rendement de gaz accru et besoin en énergie réduit grâce à la désintégration

Problème : rendement de gaz trop faible
Solution : désintégration électrocinétique à l'aide du BioCrack de Vogelsang

Lire l'étude de cas

Étude de cas - Projet d'usine de biogaz de WHG Anlagenbau GmbH & Co. KG - BioCrack

BioCrack : stabilité et efficacité énergétique accrues dans l'usine de biogaz

Problème : potentiel de gaz résiduel dans le dépôt à ciel ouvert
Solution : réduction du potentiel de gaz résiduel et quantités recirculées avec le BioCrack

Lire l'étude de cas

Étude de cas - Station d'épuration dans le sud de l'Allemagne - BioCrack

BioCrack : baisse des coûts et hausse du rendement de gaz avec l'unité de désintégration BioCrack

Problème : coûts d'exploitation trop élevés dans une station d'épuration
Solution : unité de désintégration électrocinétique BioCrack de Vogelsang

Lire l'étude de cas

Étude de cas - Laiterie Zott GmbH & Co. KG - BioCrack

BioCrack : optimisation du processus et de la vitesse de dégradation dans une station d'épuration

Problème : forte variation du taux d'utilisation, faible rendement de gaz
Solution : désintégration électrocinétique avec le BioCrack de Vogelsang

Lire l'étude de cas


/ /