Technologie de désintégration pour les installations de biogaz et de traitement des eaux usées
Méthodes de désintégration électrocinétique ou mécanique pour des processus optimisés

Une technologie de désintégration efficace réduit les coûts des installations de biogaz et de traitement des eaux usées tout en améliorant les résultats. L'utilisation de la technologie Vogelsang pour digérer les boues ou les substrats, les rendements gazeux des installations de biogaz et de traitement des eaux usées peuvent être optimisés. À cela s'ajoute la diminution de la consommation énergétique des mélangeurs, des pompes, des décanteurs et d'autres composants. Dans le secteur du traitement des eaux usées, la désintégration des boues d'épuration entraîne aussi une diminution de l'accumulation des boues et du besoin de flocculants (polymères) lors de la déshydratation des boues.

Vogelsang propose les méthodes suivantes :

  • Désintégration électrocinétique à l'aide du BioCrack : Avec cette méthode électrocinétique, le fluide s'écoule à travers un champ de haute tension qui décompose les structures du fluide.
  • Désintégration mécanique à l'aide du DisRuptor : Dans cette méthode mécanique, des forces externes réduisent la taille des particules de fluide et augmentent leur surface. Dans le cas du DisRuptor, c'est effectué par broyage et défibrage des matières solides dans le fluide.

Nos systèmes de désintégration

BioCrack II

Désintégration électrocinétique

  • Rendement gazeux significativement supérieur des tours de digesteur et des digesteurs
  • Consommation électrique significativement inférieure des pompes et des mélangeurs
  • Coûts énergétiques les plus bas et faibles coûts d'investissement
  • Intégration ultérieure simple et flexible
  • Aucune maintenance régulière, aucune inspection : toujours prêt à l'utilisation
DisRuptor - Technologie de désintégration mécanique de Vogelsang

DisRuptor

Désintégration mécanique

  • Augmente la surface de l'alimentation en biomasse
  • Homogénéise et réduit la viscosité de la suspension organique
  • Accélère et augmente la production de gaz
  • Réduit la consommation électrique des mélangeurs et des pompes
  • Intégration ultérieure simple

La désintégration et ses avantages

En désintégrant le fluide, ses particules sont attaquées et décomposées en fragments individuels, défibrées et broyées pour créer une surface plus importante. Cela accroît l'ampleur d'attache des bactéries et micro-organismes puisqu'ils peuvent accéder mieux et plus facilement aux nutriments. Lorsqu'elle est appliquée pendant la production de gaz dans les installations de biogaz ou les installations de traitement des eaux usées, cette méthode augmente les rendements en gaz et en électricité, et les matières organiques dans les boues et suspensions organiques sont mieux décomposées.

Principe de fonctionnement de la désintégration électrocinétique

La désintégration à l'aide de BioCrack facilite l'accès des bactéries aux nutriments dans les boues ou les suspensions. Cela stimule aussi l'activité enzymatique. Une pompe achemine le fluide dans la chambre de traitement du système de désintégration électrocinétique. Un champ de haute tension y est généré. À mesure que le fluide s'écoule dans le module, les forces électrostatiques déchiquètent les structures floculantes et les grumeaux comme les agrégats et les colloïdes composés de matières organiques mortes et de bactéries. Cela rend les nutriments significativement plus accessibles aux bactéries de fermentation. Parallèlement, l'activité enzymatique est stimulée, ce qui entraîne une meilleure désintégration cellulaire ; la matière organique est mieux convertie et décomposée.

Cet effet peut être intensifié dans le traitement des eaux usées comme dans la production de biogaz en ajoutant une unité de broyage en amont. Combiné à un séparateur de lourds tel que le RotaCut et le DebrisCatcher, le système est aussi protégé contre les matières étrangères comme les pierres et les pièces métalliques.

Traitement des matières solides au moyen de la désintégration mécanique

La désintégration mécanique des substrats augmente la surface de matières solides utilisées en réduisant la taille des particules, et en défibrant et en broyant les matières solides. Cela facilite l'accès des bactéries aux nutriments et accélère la réaction chimique, ce qui augmente le rendement gazeux.

Les effets secondaires positifs de la désintégration mécanique du substrat avec le DisRuptor sont innombrables. Les couches flottantes dans l'installation de biogaz sont évitées et la viscosité de la suspension organique est réduite. Cela signifie qu'une puissance moindre est nécessaire et, par conséquent, consommée par les mélangeurs et les pompes. En choisissant la technologie de désintégration de Vogelsang, les clients peuvent optimiser leurs installations de biogaz pour obtenir de meilleurs rendements et réduire leur consommation énergétique.

Contactez-nous !

Des questions ?
A votre écoute !

+33 (0)4.75.52.74.50

Formumlaire de contact

/ /